24/11/2007

Antenne 2 et Balavoine

Du titre de ce blog, rien ne subsiste aujourd’hui. Balavoine est mort en 1986 et A2 a été remplacé par France 2. C'est donc à Internet que je dois ce morceau de saine et contagieuse révolte. Pour ceux qui ne sauraient pas de quoi je parle, voici. Daniel Balavoine, jeune chanteur populaire en pleine ascension, est l’un des invités d’une émission politique en mars 1980, avant l’élection présidentielle qui verra Mitterrand l'emporter. Autour du candidat socialiste, pontifiant à souhait, une brochette de graves lunetteux cravatés. Balavoine, le seul à ne pas porter cravate, arbore une veste de cuir sur une petite chemise bleue et les cheveux en bataille. Son temps de parole lui étant bouffé par les graves précités, il se lève et fait mine de s’en aller en maugréant gauloisement. Mitterrand, déjà présidentiel : « Jeune homme, revenez tout de suite. » Le troubadour se rassied et là, c’est l’explosion.

 

 

Balavoine nest pas content

 

 

Un des aspects les plus singuliers de cet épisode est que Balavoine n’est pas encore connu à cette époque comme un chanteur engagé. L’attaque vient donc par surprise. « Comment, a l’air de se dire l’austère Mitterrand qui baisse les yeux et ne pipe mot, ce nouveau-né a donc un avis sur quelque chose ? » La deuxième surprise, c’est que cet avis est exprimé d’une façon remarquablement claire : « Mr Mitterrand, vous nous avez parlé pendant dix minutes de l’affaire Georges Marchais, dont tout le monde se fout strictement. » Plus loin, l’adolescent attardé révèle aussi qu’il est un peu informé : « Je voudrais qu’on me dise qui ose encaisser 700 francs par mois par travailleur émigré pour les loger dans des poubelles. Je voudrais qu’on me l’explique parce que moi je ne le sais pas. » Et puis évidemment, in cauda venenum : « Ce que je peux vous dire, c’est que la jeunesse se désespère, qu’elle n’a plus d’appui. Elle ne croit plus dans la politique française et je pense qu’elle a, en règle générale, bien raison. Le désespoir est mobilisateur, et lorsqu’il est mobilisateur il devient dangereux. Il faut que les grandes personnes qui dirigent le monde soient prévenues que les jeunes vont finir par virer du mauvais côté parce qu’ils n’auront plus d’autres solutions. Et je vous remercie de m’avoir laissé parler. »

 

Vous imaginez, en pleine campagne présidentielle de 2007, un jeune chanteur à la mode monter sur un plateau de télévision et dire à Sarkozy que tout le monde se fout de son discours ? Tenir des propos non seulement durs, mais aussi intelligents ? En pleine poire ? Franchement, j’en doute. Balavoine se fout royalement de son agent, de sa maison de disque, de ses sponsors, de l’opinion publique plutôt favorable alors à Mitterrand. Ne semble compter pour le chanteur en cet instant que sa propre responsabilité politique (enfin je veux dire citoyenne). A la même époque Coluche, Pierre Desproges et Thierry Le Luron, s’en prenaient à l’establishment politique et commercial avec une audace et une violence délibérées qui ont presque complètement disparu avec eux. Comme Balavoine, ils sont tous les trois morts avant 1990.

 

Moi je suis encore là. Je regarde les Alpes qui de l’autre côté du Léman jouent à cache-cache avec les nuages de novembre, les premières neiges qui me parlent de Noël et de feu de cheminée ; rien ne m’incite vraiment à me révolter devant tant de beauté. Peut-être parce que plus personne ne sait, ne peut, ou n’a l’occasion de se révolter de cette façon spontanée et juste à la fois. Que nous avons tous et toutes fini par accepter le monde tel qu’il est. Que, selon la prophétie de Balavoine, nous sommes bel et bien désespérés. Le sommes-nous ?

20:20 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (9)

Commentaires

Ouais. Vous avez oublié de nous dire ce que vous pensez de Paris-Dakar. Et par pitié, ne nous parlez pas des moto-pompes : l'affaire de l'Arche de Zoé devrait avoir ceci de bon qu'il n'est plus permis de se foutre de la gueule du populo avec des ONG de m...
La légende veut que les Africains, rois de la récup, ont transformé la carcasse de l'hélico en machine agricole : ça bine à l'avant et vous devinez ce que cela fait à l'arrière...

Écrit par : Géo | 24/11/2007

Cher Géo, votre auguste présence m'honore. Je partage votre avis, grossièrement, et n'ai rien de substantiel à lui opposer. Si ce n'est le contexte. Si le personnage vous irrite, vous auriez tout aussi bien pu évoquer Starmania et entamer une diatribe contre la comédie musicale, ou que sais-je. Il n'en était pas question. Comme je n'évoque d'ailleurs pas Paris-Dakar. Encore que je vous remercie de cette suggestion.

Écrit par : david laufer | 24/11/2007

Oui, en fait, le seul épisode très positif de la carrière de Balavoine est (à mon avis) celui que vous avez cité, d'où mon intervention. Pour le reste, je pense que vous avez aussi raison...
Mais "auguste présence", "honore" ?
C'est vrai que je suis un peu pontifiant : je ne suis pas très rapide à la frappe et donc je vais au plus court...

Écrit par : Géo | 25/11/2007

Ne voyez pas de critique cachée dans le choix de mes épithètes. Tel le moulin qui bat le blé, ils agissent selon leur nature. A ce sujet, je suis d'ailleurs très surpris de voir que la mort de Diana n'a, à ma connaissance, donné lieu à aucune plaisanterie. Et pourtant, nous en aurions bien eu besoin.

Écrit par : david laufer | 25/11/2007

Diana, c'est celle qui a touché son 13ème pilier ?

Écrit par : Géo | 26/11/2007

j aimerais savoir es que vous pensez que la mort de balavoine est du à mitterant et son partis ? un assasinat caché ?

peut etre comme celui de coluche d ailleurs, c est deux hommes génée mitterand...

j aimerais avoir vos avis répondez moi au plus vite svp

Écrit par : Just | 05/01/2008

Cher Just, je ne pense pas du tout que Balavoine ait été assassiné, par Mitterrand ou qui que ce soit. La disparition presque simultanée de Coluche, Balavoine, Desproges et Le Luron a quelque chose qui frappe l'imagination. C'est tout.

Écrit par : david laufer | 06/01/2008

Ou qui frappe votre pseudo naïveté...

Écrit par : fab08 | 16/08/2010

TOUT SAVOIR SUR DANIEL BALAVOINE :
balamed.skyrock.com

Blog et consacrée particulièrement a Daniel Balavoine. Disparu officiellement un certain 14 janvier 1986... Plusieurs zone d'ombre subsiste concernent le drame et même le jour. il et partit avants les siens... Triste et prémonitoire de ne pas souffrir d'un départ de ces proches. La fatalité la embrasser.
Site/Blog d'investigation, d'actualité et information sans oublié les archives et articles personnel ou non au sens original qui se vaut à BALAMED.

Écrit par : BALAMED | 13/11/2012

Les commentaires sont fermés.