17/01/2008

Le Figaro et Alexandre Adler - 2e partie

Bush m’afflige, Blocher me fatigue, Murdoch m’effraye, Gates m’impressionne. Mais Alexandre Adler m’exaspère. Même lorsqu’il concède sur France Culture qu’il s’est - comme d’habitude - complètement planté dans ses prédictions catastrophistes sur la Belgique, il réussit à dire qu’il avait raison quand même. Le cacique de l’Ecole Normale Supérieure ne peut pas avoir tort. Son regard sur le monde est celui de l’aigle survolant le troupeau de brebis. Le plus exaspérant là-dedans, c’est qu’en dépit de ses innombrables boulettes et preuves flagrantes d’incompétence, il demeure, intarissable, indéboulonnable, et très gros. Je ne suis moi-même pas franchement minçolet, mais la corpulence d’Adler a quelque chose d’immanquablement représentatif de sa pensée.

 

 

 

Aujourd’hui le voilà qui pérore sur un sujet que, par hasard, je connais moi-même un peu. Dans un article consacré aux relations franco-russes, il évoque la situation du Kosovo. Comme il le fait d’ordinaire (voir blog précédent à ce sujet), il commence par dire que la situation est simple. C’est probablement pour cela que les Nations Unies y ont englouti des milliards sans aucun succès et que la guerre menace à tout moment d’éclater à nouveau. Puis il brosse un petit tableau, de ceux dont il a le secret et qui me donnent envie de sauter dans le premier TGV pour l’entarter sans délai : « Bernard Kouchner (…) a été précisément le premier haut-commissaire des Nations unies au Kosovo qui a mis en place les nouvelles institutions démocratiques du quasi-pays et peut s'arroger une partie non négligeable du succès institutionnel que celles-ci incarnent. » Parler du succès incarné par les institutions démocratiques du Kosovo est une contradiction dans les termes si renversante qu’elle ne peut provenir que d’une seule et unique cause : l’ignorance crasse. Dans une région livrée à une criminalité violente et omniprésente, avec un taux de chômage autour des 70%, une économie inexistante notamment à cause de l’absence d’électricité et d’une corruption endémique, le succès a donc réussi à se faire repérer du seul Adler. Mais de personne d’autre, probablement pas de Kouchner lui-même, qui d’ailleurs n’a jamais été haut-commissaire puisque que l’UNMIK n’est pas un haut-commissariat mais une Mission spéciale des Nations Unies.

 

D’où provient donc le succès d’un pareil serial-déconneur ? De moi-même, et de tant d’autres qui lui consacrent des articles assassins et l’aident ainsi, en creux, à exister ? C’est une possibilité. Mais n’est-ce pas une des petites spécificités de la culture française qui permet, une fois que l’on est arrivé, de ne plus jamais avoir à redescendre autrement que dans la violence et l’opprobre ? Aucun roi de France ou président de la République n’a accepté de quitter le pouvoir, ou ne l’a voulu. A la clé, c’était la mort violente ou l’exil. Dans un système si profondément pyramidal et hiérarchique où le pouvoir porte en lui des vertus sacrées, les mandarins comme Alexandre Adler, même idiots, même prouvés idiots, ont encore de beaux jours devant eux.

12:06 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (11)

Commentaires

Il est vrai qu'Alexandre Adler a beaucoup perdu de sa liberté de ton depuis qu'un de ses amis est au pouvoir. Surtout que cet ami autocrate ne supporte pas la critique. C'est vrai aussi que France Culture, complètement phagocytée par les héritiers, a perdu tout son sel et son audience. C'est vrai enfin que dans le système pyramidal français à tous les niveaux, on ne quitte le pouvoir que par la mort ou l'exil. Mais vous les Suisses, ah, vous ne connaîtrez jamais le délice de guillotiner le Roi !

Écrit par : Staminer | 17/01/2008

Vous vous souvenez comment Régis Debray s'est fait massacrer quand il a voulu s'opposer à la doxa officielle ?
En tous cas, votre billet est profondèment juste. J'étais chef de projet pour le Swiss Disaster Relief à Pristina en 98 et un des derniers occidentaux à quitter cette province en octobre. Tout mon personnel était albanophone et Wosislav Seselj voulait pendre tous les expatriés à la première bombe OTAN qui tomberait sur le territoire. J'avais beaucoup d'amis albanophones, mais aussi des serbes. Tous des gens charmants sauf quand ils parlaient des autres...En tous cas, j'étais content de partir...
J'ai déjà plusieurs fois exprimé cette contradiction sur l'origine des Kosovars albanophones : vieille tribu ex-Iran avec des vieux qui portent leur linceul autour de la tête, venus dans les fourgons des Turcs en 1389, ou alors descendants des Illyriens ???

Écrit par : Géo | 17/01/2008

Jolis états de service! Pristina en 98, ca devait être coloré. Sinon, au sujet de l'origine des Kosovars albanophones c'est un casse-tête passablement confus: ils sembleraient qu'ils soient plutôt locaux, longtemps cathos, puis tranquillement assimilés par les Turcs. A lire, si pas déjà fait, d'Ismaïl Kadaré "3 chants funèbres pour le Kosovo".

Écrit par : david laufer | 17/01/2008

N'oublions pas non plus que la France possède une culture largement basée sur l'expression orale et qu'on s'exprime à la radio uniquement pour le plaisir (quasi-freudien) de sentir glisser des chapelets de mots hors de son orifice buccal. Et s'il y a un public, c'est encore plus excitant.
France-Culture (96.7 MHZ) a un rôle prophylactique visant à empêcher que de telles choses puissent se pratiquer dans la rue, à l'encontre d'innocents.

Écrit par : Rabbit | 18/01/2008

ce qui chiffonne, chez cet Adler, c'est cette pedanterie, cette autosuffisance,et cette arrogance qu'a les Juifs lorsqu'ils s'approprient des antennes médiatiques.

Écrit par : Chik | 19/01/2008

"qu'a les Juifs lorsqu'ils s'approprient des antennes médiatiques."
Nous voilà bien...

Écrit par : Géo | 19/01/2008

Oui, je pense qu'il voulait parler des antennes "métalliques".

Écrit par : Rabbit | 21/01/2008

En fait quand "chik" laisse un commentaire pareil, on est très embarassé, parce qu'on ne sait pas qui est "chik".
Si c'est un adolescent, on a envie de lui expliquer que le raisonnement "moi ch'connais un juif, c'est tous des cons", c'e n'est pas très solide.
Si "chik" est un type dont l'épouse est partie avec un juif pratiquant, on a envie de lui taper gentiment sur l'épaule en lui disant que c'est bien triste, mais que ça ne justifie pas de mettre tous les descendants d'Abraham dans le même panier.
Et puis "chik" est peut-être aussi un individu tout à fait raisonnable et qui pratique avec conviction un racisme que l'art. 261 CP lui interdit de professer publiquement, du coup on en est réduit à ces petites scories de raisonnement d'autant plus pénibles à lire qu'elles sont anonymes.
Dans tous les cas, ce commentaire révèle la faiblesse d'un système qui, face au racisme, veut interdire plutôt que de convaincre

Écrit par : henri laufer | 25/01/2008

Peut-être qu'un jour le succès du site de blogs de 24 heures sera tel que les commentaires passeront tous sous les fourches caudines d'un "modérateur", expression que j'adore et qui ne signifie rien d'autre que censeur. En attendant, les commentaires sont postés directement et sans filtres, et c'est une liberté remarquable qui nous est offerte. Seulement moi, comme administrateur de mon propre blog, j'ai le pouvoir, d'un seul clic, de renvoyer Chik au néant dont il est venu. Je ne le cacherai pas: ca m'a tenté sérieusement. Mais cette attitude offrirait aussi le droit moral à Alexandre Adler de venir à Lausanne et d'exiger de 24 heures mon élimination physique. On n'en sortirait plus, de ces expéditions punitives. Alors autant mettre ces deux bonshommes, Chik et Adler, dans le même aquarium et les observer en rigolant se traiter de juif et de raciste jusqu'à épuisement de munitions.

Écrit par : david laufer | 25/01/2008

Très bonne attitude. Il faut laisser les intervenants se saborder eux-mêmes, c'est leur droit le plus absolu. Il me semble qu'il n'y a pas grand'chose à craindre des tenants de l'anti-sémitisme, contrairement à qu'aimeraient nous faire croire les Juifs d'Europe, qui aiment bien faire la confusion entre anti-sémitisme et anti-sionisme. La plupart des actes dits anti-sémites sont le fait de descendants de l'immigration arabe en Europe qui sont en colère contre la politique d'Israël.
Je suis sûr (intuitivement parlant) que les quelques actes réellement anti-sémites sont juste l'oeuvre de rares psychopathes qui n'ont pas trouvé de place à l'asile...

Écrit par : Géo | 25/01/2008

Alexandre Adler m'a toujours surprit par l'assurance de ses affirmations.La lecture de son livre "Société secrètes" est absolument effarant...!!!!!!!Non pas par la sommes des informations historiques qu'il comporte, mais par la tentative de manipulation de l'histoire de France qu'il impose.....A la lecture simple non analytique de son livre , on en conclue que les juifs ont fait la France à partir des croisades et que les érudits juifs de l'époque ont été à la source des appuis de l'ordre du temple ..Beaucoup de juifs se seraient battus au sein même des troupes du temples...."Le roi des juifs" serait un Carcassonnai du 16 ou 17 ème siècle...On hallucine....La kabbale serait née en Provence ...soit ...mais quand on sait que le sens ésotérique de la kabbale de s'entend qu'a partir du Grec ancien et non pas de la lettre Hébraîque....puisque la transmittion par ces letres s'est perdue par non transmission orale ...(Il faut choisir à un moment entre le verbe et les marchands du temple....)on voit dans quel voie de garage Adler tente la manipulation....Ne confondons pas Hébreux et Juifs.....Il faudra un jour que les juifs nous expliquent ou sont passées les 11 autres tribus d'Israël...eux le "peuple élu"......Faire croire à travers un livre que l'histoire de France est due aux Juifs au début du moyen age ...est une imposture....Nous sommes peut être en France beaucoup à être issus des Hébreux ...sans le savoir....mais certainement pas des juifs.....Nuances....Il serait temps que des autorités Françaises de références et dignes de ce nom ..(soit doit exister non???) remettent un peu d'ordre dans la réalité de cette impressionnante histoire de France qui fait de ce pays un endroit à part....Et pour en finir avec ça ...il devient franchement agaçant d'entendre en permanence ces "devoirs de mémoires" systématiques sur des faits qui ,même s'ils sont d'une horreur sans nom , ne sont qu'une partie de l'histoire de l'humanité dans sa partie de plus horrible. Entretenir , ou vouloir entretenir , à tout prix , ces mémoires mortifiantes , est un non sens psychologique . Merci à Simone Veil de mettre un peu dignité dans l'actualité récente.
Rappelons que les juifs doivent représenter moins de 3 % des croyants des religions monothéistes sur cette petite planète ...et que l'on entends parler quasiment que d'eux...Que l'on ne s'étonne pas, dans ce cas, qu'ils cristallisent autant de haine....parfois.
Pour en finir : Que Monsieur Adler retourne à ces chères études ...s'il trouve dans les bibliothèques qu'il consulte ...les bons livres ..prêtés par des hommes ...justes.

Écrit par : in Vino Véritas | 16/02/2008

Les commentaires sont fermés.