18/08/2008

Libération et BHL

 

Il y a deux jours, mon fils a reçu un nouveau jouet. Il a un an, de grosses joues et des yeux rieurs. Dès que je le lui ai mis dans les mains, il s’est jeté avec passion sur cet assortiment de cubes de bois aux couleurs vives en poussant des petits grognements satisfaits. Pendant une heure au moins, absorbé et bavant, je l’ai regardé tout entier au bonheur d’avoir autre chose à faire qu’à empiler ses habituels cercles de plastic, auxquels il est d’ailleurs vite revenu avec un plaisir renouvelé.

 

La métaphore est grossière et pourtant exacte: Bernard-Henri Lévy a un nouveau jouet et il bave dessus avec bonheur depuis quelques jours. Incapable de se distinguer sur le conflit irakien, le pauvre homme avait dû se replier des sujets domestiques, à regret, on le sentait bien. Car le BHL ne se déguste que dans la fougue d’une crise aigue, internationale et désespérée. La Bosnie sous les bombes, le Rwanda et ses machettes, l’Amérique de Bush, tout était épuisé et l’avenir lui semblait bien morne, avec sa fortune d’héritier, sa femme chanteuse, sa fille pleureuse, sa chemise blanche et ses sourcils froncés. Et puis soudain, Saakachvili, le président géorgien, est tombé du ciel pour lui offrir le conflit rêvé : un face-à-face avec la Russie de Poutine sur la question ossète. Comme dans un film de Sergio Leone, gros plan sur les yeux de BHL, silence, vent sur la plaine aride, une voix qui siffle un air entêtant, et tout d’un coup, le philosophe de carnaval dégaine sa plume et sort un édito fracassant : « SOS Géorgie ? SOS Europe ! »

 

Cosigné avec son copain Glucksmann, voilà un papier d’une touchante vigueur prépubère désordonnée, de celle qu’on tolère de la part d’adolescents costauds mais mentalement limités. La malhonnêteté et la cuistrerie intellectuelles sont telles qu’elles se passeraient de commentaires, mais passons-les un peu en revue, pour le plaisir. Je cite les morceaux les plus juteux, avec cette ouverture proprement zolienne : « N’allez pas croire à une affaire simplement locale : il s’agit probablement du tournant le plus décisif de l’histoire européenne depuis la chute du mur de Berlin. » Et les trois ans de guerre civile en Bosnie sur laquelle le même BHL a cru bon de commettre films et livres, et même de créer un parti politique ? Allons donc, un échauffement sans importance à côté de ce qui se passe en Ossétie. Et puis ce subtil « probablement », très publicité Carlsberg. Passons au plat de résistance qui arrive tout brûlant sur la table avec cette question : « Qui a tiré, cette semaine, le premier ? » Et la réponse tombe, lapidaire, sans appel : « La question est obsolète. » Hélas, sur ces apparentes bonnes résolutions, BHL déclare quelques lignes plus bas : « Commençons donc par énoncer qui est l’agresseur : la Russie de Poutine et de Medvedev. » Et hop, sous le tapis, l’opération géorgienne foireuse.

 

S’ensuit un morceau de bravoure historique, que je ne peux m’empêcher de citer in extenso : « Si nous laissons les tanks et les bombardiers casser la Géorgie, nous signifions à tous les voisins proches et moins proches de la Grande Russie que nous ne les défendrons jamais, que nos promesses sont des chiffons de papier, nos bons sentiments du vent et qu’ils n’ont rien à attendre de nous. » En Pologne et en Tchécoslovaquie en 39, à Budapest en 56 et à Prague en 68, à Sarajevo, à Srebrenica, à Mostar et à Knin de 91 à 95, à Grozni depuis plus de dix ans, l’Europe a démontré, patiemment, avec une évidence aveuglante en se faisant parfaitement comprendre des pays en question, qu’elle laisserait toujours faire les tanks et les bombardiers. Mais elle permet, elle demande à BHL de s’indigner en mettant un petit « si » en début de phrase pour suspendre, pendant quelques secondes, le cours sanglant de son Histoire.

00:48 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (78)

Commentaires

"Le Temps" d'il y a quelques jours a reproduit les inepties de ces deux comiques troupiers de la géopolitique. Dans un article juste à côté, Christian Zeender, qui vit à Tbilissi, nous rappelle que c'est Staline (ville natale: Gori...) qui a rattaché la partie sud de l'Ossétie à la Géorgie.
Bush défendant les décisions de staline, cela ne manque pas de sel. Mais il n'est pas le seul et je trouve absolument consternante la slavophobie de la secte pro-américaine en Europe...

Écrit par : Géo | 18/08/2008

En parlant de Gori, voici par ailleurs ce qu'on y trouve encore sur la place centrale:

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/e/ef/Stalin_monument_gori.jpg

Écrit par : david laufer | 18/08/2008

Koffi Cadjehoun@ 503 Service Unavailable
No server is available to handle this request...
?

Écrit par : Géo | 18/08/2008

Alterinfo est indisponible, mais ça va revenir, il était lisible tout à l'heure. A moins que.

Écrit par : david laufer | 18/08/2008

" ... avec sa fortune d’héritier, sa femme chanteuse, sa fille pleureuse, sa chemise blanche et ses sourcils froncés."

Votre billet avec le bout de phrase ci-dessus, m'a rappelé le titre d'un journal satirique qui, lorsque BHL épousait sa "mexicaine", avait écrit:

UN FAUX PHILOSOPHE ÉPOUSE UNE VRAIE CONNE !

Il se trouve que votre billet nous prouve que la première partie du titre est vraiment criant de vérité. Pour la seconde .... à chacun d'en décider.

Écrit par : Père Siffleur | 18/08/2008

ÉPOUSE UNE VRAIE CONNE !
Qui dira enfin le machisme puant de ces torchons, Charlie Hebdo et consorts ?
J'aimais mieux quand les mauvaises langues parlaient de "cul et chemise" pour AD et BHL...

Écrit par : Géo | 18/08/2008

Faut quand même reconnaître que dans leurs genres respectifs, l'Ariel et le Bernard-Henri vont bien ensemble.

Écrit par : Dji | 18/08/2008

Moi j'l'aime bien Arielle...bien plus que l'autre chanteuse, celle qui a épousé le faux dur, vous savez, le Génie des Carpettes!

Écrit par : Azrael | 18/08/2008

Ecoutez, Azrael, que vous n'aimiez pas Nicolas Sarkozy, c'est votre droit le plus absolu. Mais reporter cela sur Carla Bruni, cela ressemble fortement à de la bassesse pure et simple. Vous êtes méprisable.

Si je pouvais vous flanquer mon gant à la figure, je le ferais sans hésiter, de même que je vous mettrais très volontiers mon épée au travers de votre corps d'intellectuel malingre demain matin, à la grande joie de vos témoins qui ne vous l'ont jamais dit : ils ne vous aiment pas.

Excellente soirée.

Écrit par : Géo | 18/08/2008

Je vois que l'esprit de munich a de beaux jours devant lui et sur ce blog.

Plutôt l'autoritarisme de poutine,que l'idéal démocratique de Bush.

D.J

Écrit par : D.J | 18/08/2008

@DJ, vous évoquez la fête de la bière je présume? Eh bien non, je préfère le Châteauneuf.

Écrit par : david laufer | 18/08/2008

l'idéal démocratique de Bush.
DJ@ Il y a 6.5 milliards d'habitants sur cette planète et vous êtes le seul à y croire. Cela ne vous flanque pas un peu le vertige ?

Écrit par : Géo | 18/08/2008

"l'idéal démocratique de Bush.
DJ@ Il y a 6.5 milliards d'habitants sur cette planète et vous êtes le seul à y croire. Cela ne vous flanque pas un peu le vertige ?"

Cette idéal démocratique est partagé par des millions d'Américains.Ce sont les européens qui ne croient bientôt à plus rien.

La faible cote de popularité de Bush,n'a rien avoir avec les convictions religieuses et démocratique de ce dernier est celui de la majorités des américains.

D.J

Écrit par : D.J | 18/08/2008

"NOUS SOMMES TOUS GEORGIENS"
Par Ivan Rioufol,Chroniqueur au Figaro.

L’Occident ouvrirait-il les yeux? Il semble s’inquiéter, enfin, de la volonté de reconquête de la Russie sur ses territoires perdus, à commencer par la Géorgie. C’est du moins ce qui ressort de la tribune de Nicolas Sarkozy, parue ce lundi dans Le Figaro. "Nous devrons (…) déterminer si l’intervention de la Russie contre son voisin géorgien aura été une réponse brutale- et excessive-, dans ce cas singulier, ou si elle inaugure un nouveau durcissement de Moscou vis-à-vis de ses voisins et de la communauté internationale toute entière (…)", écrit notamment le chef de l’Etat. Dimanche, la chancelière allemande, Angela Merkel, a promis d’accélérer l’entrée de la Géorgie dans l’Otan, après s’y être opposée, avec la France, en avril, afin de ne pas fâcher Vladimir Poutine: une politique de l’apaisement – qui fut celle de Chamberlain en 1938 – interprétée comme une faiblesse par l’ex-URSS.

Cependant, ces derniers jours ont montré la troublante fascination d’une partie de l’opinion et des médias pour l’autocratie russe, présentée comme l’agressée alors que son armée se préparait à l’invasion de la Géorgie depuis avril. L’immuable antiaméricanisme – dissimulé sous la critique des néoconservateurs - aura été prétexte à justifier les arguments d’un régime se présentant comme humilié et en état de légitime défense face à ses anciens alliés ayant choisi d’adhérer au monde libre. Dans cette guerre contre les démocraties de l’Est, déclenchée par une Russie se comportant comme un état-voyou, il s’est trouvé de nombreux commentateurs (y compris sur ce blog) pour donner raison à la loi du plus brutal et à sa désinformation. Ce n’est pas la plus réjouissante des constatations.

C’est ce manque de vigilance que semble vouloir corriger désormais les européens, en haussant le ton. La participation de la Russie au G8, à l’OCDE ou à l’OMC pourrait notamment être remise en question. Mais cette grave crise a déjà révélé le manque de convictions de nos démocraties dépressives et pusillanimes, fascinées pour partie par les puissances impériales chinoise et russe. Même les Etats-Unis n’ont pas été à la hauteur de la provocation qui leur a été adressée avec l’invasion de la Géorgie, pays qui a donné à l’une des artères de Tbilissi le nom de George W. Bush. "Nous sommes tous Géorgiens", a déclaré John McCain, le candidat républicain. Pour le moment, il reste seul à le dire.

Écrit par : D.J | 18/08/2008

@DJ, lorsque vous interjetez vos commentaires personnels entre ceux de Rioufol, ayez l'obligeance de le faire avec des crochets et non des parenthèses. Sinon on croira que Rioufol lit mon blog.

Et puis vous dites ceci: "Dans cette guerre contre les démocraties de l’Est, déclenchée par une Russie se comportant comme un état-voyou, il s’est trouvé de nombreux commentateurs (y compris sur ce blog) pour donner raison à la loi du plus brutal et à sa désinformation." Sans en faire une affaire d'honneur, je serais content que vous me citiez les passages où je donnerais raison, même indirectement, même implicitement, à la Russie. Une fois patiemment relu, mon texte vous apparaîtra alors peut-être comme ce qu'il est: la critique d'une certaine élite bien-pensante, boute-feu et hypocrite, de celle qui a un besoin compulsif de trouver des coupables et de les accuser publiquement de tous les maux.

Écrit par : david laufer | 18/08/2008

Milles excuses cher monsieur,je tacherais de faire attention a l'avenir.Merci de me l'avoir fait savoir.

D.J

Écrit par : D.J | 18/08/2008

Merci à vous. DL.

Écrit par : david laufer | 18/08/2008

DJ@ Il y a un commentateur qui dit beaucoup de choses intelligentes sur ce sujet, c'est Eric Hoesli. Il connait très bien ce sujet et c'est visible. Ensuite, notez que anti-américanisme n'est pas la bonne définition. Bush fait du mal à l'Amérique en premier lieu, c'est donc lui l'anti-américain. En dernier lieu, l'attitude de l'Allemagne et de sa dirigeante n'est de loin pas à comparer avec celle de Sarkozy.
Mais lisez Hoesli en premier lieu...

Écrit par : Géo | 18/08/2008

@Geo Quelle virulence dans la défense de Mme Bruni qui,à mon avis et ne vous en déplaise, chante(?)comme une casserole - et cela indépendamment de sa vie amoureuse!

Pour le reste je vous conseillerais un petit valium 10 matin et soir.

Tschüss!

Écrit par : Azrael | 19/08/2008

… et voilà que le fils de David Laufer joue avec des cercles de plastic… Bigre, les armes de destruction massive sont partout ! J'espère que les détonateurs sont restés dans la boîte !?!

Écrit par : Evariste | 19/08/2008

"Quelle virulence"@ qui équivaut à "génie des Carpettes"...
Non, et puis s'attaquer à la Bruni pour atteindre Sarkozy, vous pouvez tourner et retourner cela dans tous les sens, cela mériterait que l'on vous demande d'en rendre compte. Ce n'est pas seulement bête et méchant, notion qui a gagné ses lettres de noblesse..., c'est laid. Très.
J'ai horreur de l'idée de m'envoyer des Valium ou autres produits assimilés. Il fut un temps où la Raide Crosse mettait du Dormicum dans les trousses de ses délégués, ce qui a provoqué quelques clashs qui après coup peuvent faire sourire. Mais seulement après coup...

Écrit par : Géo | 19/08/2008

@ Géo,

L'antiaméricanisme,c'est le dénigrement sythématique des Etat-unis et de leurs politiques passé et présent.A croire que Bush est président depuis deux sciècles.

D.J

Écrit par : D.J | 19/08/2008

On peut ne pas aimer BHL, juif, riche, philosophe...etc., mais il faut garder les pieds sur terre.

La Russie a offert des passeports russes aux ossétes depuis longtemps, pas depuis 2 semaines...

La Russie pousse, cherche, comme l'Égypte en 1967 et la crise du canal de Suez.

On peut se foutre de la gueule de tout le monde, mais pas de la vérité.

Et puis, il y a les victimes...une minute de silence en leur honneur, ils n'ont pas mérité ça.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 19/08/2008

@Victor. Je suis entièrement d'accord avec vous, les Russes jouent depuis lontemps avec le feu. Il n'en demeure pas moins que Saakachvili a fait preuve d'une coupable irresponsabilité en pensant que la Russie ne réagirait pas à son attaque, ou que les USA voleraient à son secours. Cette action militaire, de victime complète qu'il était des visées russes, en fait un fauteur de troubles, et un fauteur pas très malin qui plus est. De la part de BHL, de vouloir si manifestement taire cela et le passer par pertes et profits témoigne d'une malhonnêteté intellectuelle de grande envergure. Cet article entreprend donc de réécrire l'histoire au profit d'une légende, ce qui n'a jamais servi la cause de personne, à part celle de son auteur.

Écrit par : david laufer | 19/08/2008

Victor@
1. Vos commentaires recherchent toujours le maximum d'ambiguité. Vous n'êtes jamais clair et tout semble à double sens tant c'est imprécis. C'est très gênant pour un débat honnête. Vous recherchez la confusion et c'est ce qui me fait penser à Goebbels. Les Américains n'ont sur ce sujet pas plus d'arguments que sur l'Irak. Alors ils ouvrent très fort leur gueule pour mieux cacher le manque absolu d'arguments.
2. Les Ossètes sont des victimes du stalinisme, pardon, de Staline lui-même, qui vient de Gori. Ce cher ressortissant de la Géorgie a voulu faire un petit cadeau à sa patrie. C'est fort charmant mais cela s'est fait au détriment des habitants de cette partie sud de l'Ossétie...
Vous trouvez cela défendable ?
Les Ossètes, ne voulant pas être Géorgiens, ont demandé la nationalité russe, que possédent leurs parents du nord. Quoi de plus normal ?
3. On s'en fout que BHL soit juif. Vous ne mentionnez cela que par pure malhonnêteté intellectuelle (voir 1). Par contre, il a écrit que la Russie était l'agresseur, sans amener le moindre argument pouvant étayer cette affirmation.
4. "On peut se foutre de la gueule de tout le monde, mais pas de la vérité."
Précisèment, et vous vous foutez de notre gueule de la belle manière !
5. Les premières victimes ont celles de l'agression géorgienne, armée par les Américains. Alors ôtons notre chapeau pour leur rendre hommage et maudissons leurs agresseurs !

Écrit par : Géo | 19/08/2008

DL@ "Je suis entièrement d'accord avec vous, les Russes jouent depuis lontemps avec le feu"
Vous venez d'écrire un billet disant exactement le contraire, que les Russes se sont couché durant de longues années et en particulier sur le Kosovo....?

Écrit par : Géo | 19/08/2008

@Geo, votre remarque me surprend. Je dis que l'Europe, dans laquelle je ne compte évidemment pas la Russie, se couche à chaque occasion. Il est indéniable que la Russie joue avec le feu depuis des années sur la question ossète, poussant la Géorgie au crime, ce que cette dernière a fait avec une rare maladresse. Maintenant si vous comptez la Russie parmi les états de l'Europe politique, alors je comprends que vous ne me compreniez pas.

Les Russes se sont couchés au Kosovo, principalement parce qu'ils s'en foutent complètement, comme ils se foutent d'ailleurs de la Serbie avec une remarquable constance depuis des siècles. La Serbie pour eux n'est qu'une monnaie d'échange avec l'Ouest, parce qu'elle est orthodoxe et slave. Ils s'en servent pour avancer leurs pions, ce dont le gouvernement serbe, idiot, est en train de les remercier en leur bradant leur industrie. Une plaisanterie montenegrine dit: Nous et les Russes, on est 250 millions.

Écrit par : david laufer | 19/08/2008

Merci pour votre explication. Je pensais que les Russes se sentaient solidaires des Serbes...
Quant à ceci : "la Russie joue avec le feu depuis des années sur la question ossète". Ne pourrait-on pas dire que la Russie s'inquiète du sort des Ossètes depuis l'éclatement de l'URSS, ce qui est complétement normal ?
Question de formulation...

Écrit par : Géo | 20/08/2008

Ca n'est pas vraiment une question de formulation, il me semble. Il est certain que les régions russophones hors des frontières russes sont des sujets de soucis. Mais j'ai de la peine à penser qu'il ne s'agit pas d'autre chose, là aussi, que d'une monnaie d'échange, et dans ce cas précis, la monnaie de retour du Kosovo. Le blanc-seing offert par les USA et certains pays européens à l'indépendance du Kosovo se paye en Ossétie, et ca n'est certainement pas fini. Je pense que les Russes se foutent de l'Ossétie, peut-être un tout petit peu moins que de la Serbie, mais au fond, ce ne sont que des pions pour Moscou. C'est comme la Krajina serbe en Croatie pour la Serbie: tant que le mouvement indépendantiste serbe à Knin servait les intérêts de Milosevic, alors la propagande belgradoise y voyait une région de frères outragés et menacés par ces salauds d'Oustachis croates. Et puis lorsque la poche de Srebrenica est tombée et qu'on a commencé à sortir le grand jeu guerrier (bombardements des positions serbes autour de Sarajevo par l'OTAN), Belgrade les a laissé tomber du jour au lendemain, dévoilant du même coup la nature profonde de ses intentions.

Écrit par : david laufer | 20/08/2008

Géo,
Je ne sais pas quelle cause vous défendez, qui vous paye pour vos commentaires...

L'histoire ne commence ni hier, ni en 1917, ni avec Staline.

Après lecture de l'article sur la Gorgie, sur Wikipédia,
http://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9orgie_(pays)
vous comprendrez beaucoup plus la géopolitique...

À partir du XIIe siècle, le royaume géorgien s'étend sur la totalité du sud-Caucase, une partie du nord-est et quasiment la totalité de la côte nord-est de l'actuelle Turquie, et aussi au-delà de quelques régions du nord-ouest de la Perse.
Ce royaume géorgien qui était tolérant envers ses sujets musulmans et juifs, malgré son caractère profondément chrétien, fut contrôlé par les Mongols de la Horde d'Or au XIIIe siècle.
Depuis, différents princes se battirent pour leur indépendance au pouvoir central géorgien jusqu'à la désintégration totale du royaume au XVe.
Au XVIe siècle, les empires ottoman et perse exploitèrent la situation et envahirent respectivement les principautés de l'ouest et de l'est de la Géorgie.
Les dirigeants des principautés, qui récupérèrent une partie de leur autonomie, organisèrent diverses rébellions.
À la suite des invasions perse et turque, les royaumes et les principautés furent encore plus affaiblis.
La population de la Géorgie, à la suite des guerres continues, a été réduite jusqu'à 100'000 habitants.
Cette fois-ci, cette faiblesse fut exploitée par l'empire russe. Le premier à tomber entre les mains russes est le royaume de Kartl-Kakheti, situé à l'est de la Géorgie et alors quasiment dévasté par les invasions perses subies lors des deux dernières décennies du XVIIIe.
En 1783, la Russie et la Géorgie signent le traité de Georgiev, selon lequel la Géorgie (Kartl-Kakheti) recevait la protection de la Russie.
Le 22 décembre 1800, l'empereur russe Paul Ier, à la demande du tsar géorgien Géorguy XII, signe le Manifeste sur l'union volontaire de la Géorgie (Kartl-Kakheti) et de la Russie.
Le manifeste est proclamé le 18 janvier 1801.
En 1810, le royaume d'Imereti à l'ouest de la Géorgie se joint à l'Empire russe.
En 1803 - 1864 - à la suite des guerres de la Russie contre la Turquie et l'Iran, on libère la grande partie des terres géorgiennes, précédemment occupée par les pays musulmans.
À la Géorgie sont joints Batoumi, Artvi, Akhaltsikhe, Akhalkalaki, Poti, l'Abkhazie.
Après la Révolution russe, la Géorgie déclara son indépendance le 26 mai 1918, pendant la guerre civile russe. Cet État indépendant fut parmi les premières nations au monde où les femmes eurent le droit de vote. Les élections législatives furent gagnées par le parti social-démocrate géorgien. Son chef, Noe Jordania, reçut le titre de premier ministre.
Le 25 février 1921, la République démocratique de Géorgie fut occupée par l'armée rouge et incorporée dans une République socialiste soviétique fédérale de Transcaucasie comprenant la Géorgie, l'Arménie et l'Azerbaïdjan.
La RSSFT fut dissoute en 1936 et la Géorgie devint la République socialiste soviétique de Géorgie.
Pendant la Perestroïka à la fin des années 1980, dont l'un des principaux architectes fut le ministre géorgien des affaires étrangères de l'URSS, Edouard Chevardnadze, la Géorgie développa un système politique avec plusieurs partis, ce qui favorisa fortement l'indépendance.
Le pays organisa les premières élections libres et démocratiques de l'Union soviétique le 29 octobre 1990.
Le 9 avril 1991, peu avant l'effondrement de l'URSS, la Géorgie déclara à nouveau son indépendance.
Le président démocratiquement élu était alors l'ancien dissident Zviad Gamsakhourdia.
Plusieurs régions comprenant l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud souhaitent prendre leur indépendance, ce qui mena à la guerre civile et à d'importantes violences ethniques.
Zviad Gamsakhourdia fut mis en fuite, et Edouard Chevardnadze lui succéda à la tête du pays.
L'indépendance de la Géorgie reste très fragile, notamment du fait des velléités autonomistes de ses provinces à majorité russe.
Ce conflit territorial est à l'origine d'une tension armée qui démarra le 7 août 2008 entre Géorgie et Russie.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 20/08/2008

Oui et alors ? On pourrait faire voter les Ossètes du sud et les Abkhazes sur leur volonté de rester en Géorgie ou devenir indépendants ou se rattacher à la Fédération russe. Puisque vous vous voyez en grand défenseur de la démocratie, vous serez certainement d'accord avec cette proposition...
De plus, "qui vous paye pour vos commentaires" me semble plutôt de mauvais goût de la part d'un membre de la secte pro-américaine...

Écrit par : Géo | 20/08/2008

Merci, Géo d'en apporter des preuves irréfutables, des arguments..."jusqu'à preuve du contraire, présumé innocent"...veut dire quelque chose pour vous ?

"Je ne sais pas quelle cause vous défendez, qui vous paye pour vos commentaires..."

Le doute...est encore permis dans la société actuelle ?

Le Tibet...le Valais...vos propos ?

Le pacte Ribbentrop-Molotov, prévoyait le demembrement de la Roumanie...les chacals se sont servis...
Depuis, le nazisme a vu son procès, le communisme est tombé, première fois en 1989, ensuite, avec la chute de l'URSS, en 1992...

Mais...le pacte Ribbentrop-Molotov est en vigueur...

Démocrates...les Russes ?

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 20/08/2008

Comme à votre habitude, vous êtes confus et incompréhensible. Sur quel point dois-je répondre ? Quelles preuves irréfutables dois-je apporter ? De quoi présumez-vous être innocent ?
"Le doute...est encore permis dans la société actuelle ?" De quel doute parlez-vous ?
Et ainsi de suite pour tout le reste...

Écrit par : Géo | 20/08/2008

Vous l'avez cherché, Géo...

"Je ne sais pas quelle cause vous défendez, qui vous paye pour vos commentaires..."

Le doute...est encore permis dans la société actuelle ?

Le doute...c'est pas moi, qui cherche à créer un nouveau parti, avec des adhérents de l'UDC, déçus de la politique interne, concernant Samuel Schmid et Eveline Widmer-Schlumpf...d'ailleurs, je ne suis pas membre ni de l'UDC, ni d'un autre parti...

Moi, j'ai émis un doute, alors que vous m'avez accusé.

"De plus, "qui vous paye pour vos commentaires" me semble plutôt de mauvais goût de la part d'un membre de la secte pro-américaine..."


C'est pour cela que je vous ai demandé des preuves...suis-je membre de secte ?

J'espère que le dessin est clair...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 20/08/2008

De plus en plus confus, VD...
Mais il y a pire que vous : on connaissait "le flambeau de l'obscurantisme", voici Bernard Bridel de 24 Heures-TdG qui nous parle du réchauffement de la guerre froide...
p.7 de 24 Heures, une alliance militaire très politique.

Écrit par : Géo | 20/08/2008

Y'a toujours pire, Géo...toujours...bon, je vous aime quand même va...malgré vous...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 20/08/2008

Ah oui. UBS est en train de se séparer de ses clients américains en Suisse. Voilà au moins des Suisses qui ont compris qui étaient leurs ennemis...

Écrit par : Géo | 20/08/2008

"Oui et alors ? On pourrait faire voter les Ossètes du sud et les Abkhazes sur leur volonté de rester en Géorgie ou devenir indépendants ou se rattacher à la Fédération russe. Puisque vous vous voyez en grand défenseur de la démocratie, vous serez certainement d'accord avec cette proposition..."

Quand la Géorgie sera membre de l'UE,plus besoin de se demander à quoi les Ossètes du sud et les Abkazes veulent-ils être rattachès.
Voilà ce que voit les défenseurs de la démocratie.

D.J

Écrit par : D.J | 20/08/2008

1. Est-ce vraiment aux Suisses de décider qui doit ou ne doit pas rentrer dans l'Europe ? Permetttez-moi d'en douter...
2. La solution aux problèmes politiques des pays du monde n'est pas forcèment de rentrer dans l'Europe. Si la Géorgie et l'Ukraine font partie de l'Europe, alors après cela la Turquie. Après la Turquie, le Maroc. Puis naturellement la Tunisie et donc l'Algérie, et la Libye après cela. Puis après l'Afrique noire, la Papouasie et le Kamtchatka.
Cela va être cool, man.
La moquette que vous fumez me parait être de piètre qualité, DJ.

Écrit par : Géo | 20/08/2008

David, nous sommes d'accord.
Géo, ce n'est pas la première fois, ni la dernière, je suppose, que nous ne sommes pas d'accord.
Sur votre point 2, évidemment, ce n'est pas défendable, je ne défend pas les géorgiens, mais par contre, j'apprécie votre recherche, vos connaissances sur le domaine.
Je fais de l'amalgame ?
Je cherche à faire réfléchir, pas forcément en écrivant des mensonges, ou bien des démi-vérités...mais par mes écrits je bouscule des méntalités trop longtemps "je m'en foutistes"...
M'attribuer le prix Goebbels est un honneur, venant de votre part...au vu de mon explication...

Sur votre point 3...je vous prierais de lire le lien indiqué par le premier commentaire de l'article...cela vous conduiras sur un site antisémite, tenu par un faux rabbin, inconnu dans le monde juif...et sous contrôle judiciaire...



Commentaires

http://www.alterinfo.net/Sine-die-de-qui-BHL-est-il-le-bon-_a22223.html

Ecrit par : Koffi Cadjehoun | 18.08.2008

Bonne soirée...(le système Échelon fonctionne toujours)

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 21/08/2008

"La solution aux problèmes politiques des pays du monde n'est pas forcèment de rentrer dans l'Europe."

Une bonne partie de l'ancien bloc communiste à rejoint l'UE.C'était la meilleurs solution pour eux de sortir de la faillite du socialisme.Je ne voit pas en quoi la Géorgie est-elle si différente des pays Baltes,comme serait l'Espagne par à port à l'Italie.
Praler de la Papouasie et de l'Afriques noir pour parler Europe et pour occulter de la possibilité de voir la Géorgie entrer dans l'UE est franchement de la mauvaise fois.

D.J




D.J

Écrit par : D.J | 21/08/2008

Deux commentaires de ma part n'ont pas été publiés.

Écrit par : Géo | 21/08/2008

Donc DJ, sachez que si qqn est de mauvaise foi, c'est probablement celui qui aujourd'hui défend encore aujourd'hui l'intervention US en Irak au nom de la recherche des ADM.

Écrit par : Géo | 21/08/2008

le but des USA est de détruire le potentiel économique de l'Europe, leur principal concurrent. Les Américains s'appuient sur une 5ème colonne en Europe pour vendre leurs FA-18 et défendre envers et contre tout leur politique mafieuse. Comme DJ.

Écrit par : Géo | 21/08/2008

Airbus est allé s'installer aux USA, comme BMW et autres constructeurs automobiles allemands.
Main d'oeuvre qualifiée, peu de grèves, incitations fiscales et fiscalité attrayante, les américains ont compris la stratégie suisse...de plus, ce ne sont pas les terrains qui leur manquent...

Et là-bas...point de communisme à l'horizon...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 21/08/2008

Vous n'avez rien compris, enfin, vous voudriez nous le faire croire. C'est juste parce que les Américains sont ultra-libéraux pour les autres (ouvrez vos frontières sinon on tire) et ultra-protectionnistes pour eux. Si vous voulez vendre qqch de japonais aux USA, il faut ouvrir une ouvrir une entreprise japonaise chez eux.
Mais je ne suis pas déçu de votre niveau de mensonge, VD.

Écrit par : Géo | 21/08/2008

Je suis déçu.
Déçu de moi-même j'accorde encore et toujours, malgré mon âge et mes diverses expériences, trop vite, ma confiance et mon amitié.
Vous me traitez de menteur, sans que je veuille dédouaner les américains, leur faire des éloges...etc.

McCain vient de gagner les élections, que cela plaise ou pas.

Merci à Poutine, Saakachvili, Medvedev...

CQFD.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 21/08/2008

@ Géo,
"Vous n'avez rien compris, enfin, vous voudriez nous le faire croire. C'est juste parce que les Américains sont ultra-libéraux pour les autres (ouvrez vos frontières sinon on tire) et ultra-protectionnistes pour eux. Si vous voulez vendre qqch de japonais aux USA, il faut ouvrir une ouvrir une entreprise japonaise chez eux."



N'importe quoi; l'économie mondial dépend de l'économie américaine,notament des produits d'importations en direction des USA.Les Américains sont les plus gros consommateurs des produits mondiaux et en particulier chinois.Une récession aux USA,c'est une baisse de la consommation et le reste du monde se grippe.

D.J

Écrit par : D.J | 21/08/2008

Mais non, malheureux D.J., ne lui dites surtout pas ça...la foudre va vous tomber dessus...

Nous le savons bien...quand les USA éternuent, l'Europe a le rhume...
Voyons la suite de subprimes...UBS...etc.

Fanny Mae et Freddy Mac sont falimentaires...donc rien de bon à l'horizon...pour l'Europe.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 21/08/2008

@DJ et VD, vous souvenez-vous de cette fable où un fermier, qui voit son potager ravagé par un lièvre, demande l'aide du seigneur voisin? Le seigneur arrive avec toute sa troupe, se sert dans la cave et le garde-manger et détruit tout sous son passage, potager, arbres, ferme etc.. Et, en fin de compte, le lièvre s'enfuit. C'est ce qui peut arriver lorsqu'on fait entrer chez soi quelqu'un qui est à la fois puissant et denué de scrupules, même si les intentions sont bonnes au départ. Si les différents pays européens n'avaient passé un siècle à se tirer dans les pattes et à inventer des utopies plus stupides les unes que les autres comme le fascisme et le communisme, l'Europe pourrait concurrencer les Etats-Unis.

Écrit par : Inma Abbet | 21/08/2008

J'ai vécu 1 an en Allemagne, en 1990 et je n'ai pas ressenti du négatif, chez les allemands, pourtant ayant des garnisons de bougnoules (français, terme de 1940) de yankees, de roast-beef's...

Le plan Marshall relanca l'économie, rebâtit 80% de l'Allemagne détruite...etc.

Madame Abbet, vous pouvez très bien avoir raison, mais, mais, je préfère quant à moi (mes racines roumaines certainement) les américains aux russes, voir aux islamistes...bientôt, une décennie, ce choix...nous aurons à le faire...

Combien sont ceux qui se foutaient de la gueule d'Oskar Freysinger, qui, chiffres à l'appui, mettait en garde contre le taux de natalité des couples islamiques...

Et...aux dernières nouvelles, quatres (4) ex-détenus de Guantanamo vont être accueilli, comme requérants d'asile en Suisse...

Pour être plus proche des ex de Ahmed (Albert) HUber, la famille Ramadan et Yeslam Ben Laden ?

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 21/08/2008

La fable peut être appliquée à plusieurs pays très puissants, le fait est qu'il vaut mieux se méfier de ceux qui peuvent nous acheter. Personnellement, je crois que l'islamisme est sur le déclin. On a vu la même chose avec le communisme, et c'était pourtant une utopie plus difficile à détruire, parce qu'elle était tournée vers l'avenir, un avenir radieux et improbable, de quoi piéger des intellectuels et bien d'idiots utiles. Les utopies tournées vers un passé mythique, comme le fascisme et l'islamisme, sont encore plus fragiles. Elles durent à peine une génération, contrairement au communisme, qui a quand même duré plusieurs décennies (et qui aurait parié sur l'effondrement du communisme en 1989?). Le problème, c'est qu'une utopie clanique, basée sur un modèle révolu de famille ne peut pas se maintenir si les gens ne jouent pas le jeu. Et on commence à voir des femmes qui se révoltent, qui désobéissent (vous donnez pas mal d'exemples dans votre blog). Les principes communautaristes tombent aussi lentement en désuétude, les mariages mixtes se multiplient ; des coutumes comme le voile font scandale, la virginité devient une affaire comique digne des fabliaux moyennâgeux. Ce qui ne veut pas dire qu'il n'y a pas de victimes de l'utopie islamiste, comme autrefois il y en a eu de l'utopie fasciste ou communiste, mais elle est sur le déclin. L'utopie cherche une pureté impossible et elle est tôt ou tard meurtrière...Mais les gens s'en lassent aussi, surtout lorsque le mensonge utopique ne fait plus rêver personne. Votre expérience roumaine vous rend méfiant envers la Russie, c'est aussi le cas, il me semble, des Polonais, des Tchèques et de tous ceux qui ont subi directement le communisme. Pour les autres européens, il y avait d'autres façons de ne jamais être tentés par l'utopie communiste. La littérature, par exemple. A quinze ans, j'ai lu "L'Insoutenable légéreté de l'être", et je peux vous dire que cela vous vaccine contre les tentations gauchistes.

Écrit par : Inma Abbet | 21/08/2008

Curieux, VD, que maintenant vous revendiquiez votre "roumanité". Faudrait savoir..
Car précisèment, c'est un très gros problème, cette incapacité mentale des gens des pays de l'Est de sortir de la guerre froide. Un peu comme les Arabes qui sont restés crochés sur les croisades et qui ne pensent à nous Européens qu'au travers de ce passé (fortement ravivé il est vrai par l'oligophrène après le 9/11...).

Le Mur est tombé en 1989, le communisme n'existe plus en Russie, le savez-vous au moins ?

Écrit par : Géo | 22/08/2008

VD@ "McCain vient de gagner les élections, que cela plaise ou pas."
Alors ça, je l'ai écrit dans "Les Quotidiennes" il y a au moins six mois, voire plus...
Si Hillary Clinton avait été le candidat des Démocrates, elle l'aurait par contre probablement emporté.

Mais pourquoi parlons-nous de cela ici ?

Écrit par : Géo | 22/08/2008

Vous confondez entre raconter une expérience vécue et une revendication qui n'a pas lieu d'être ni dans ma mentalité, ni dans ma façon de voir les choses.

Ayant combattu le 21.12.1989, évidemment je n'oublie pas la joie de savoir que j'étais libéré...mais ce ne fut pas par les européens...mais bien par Gorbatchev et Bush père...la communauté magyare de Transylvanie, par le peuple roumain qui en avait marre, ras-le-bol...juste après la visite de Mitterand, quelques jours auparavant...quel faux-cul celui là...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 22/08/2008

Depuis 6 mois, il y a eu hier soir, donc vos prédictions s'avèrent être vraies...vous devriez être content...

Nous en parlons ici, sur le sujet de la Géorgie, qui, par la guerre menée contre ou avec les Russes, car cela a permis le changement d'opinion des américains...

Manipulation des masses ?

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 22/08/2008

Bon, VD, à propos d'ours, russe ou pas, nous sommes en train de vendre la peau d'un de ces animaux.
En fait, je trouve que les Républicains ont appliqué aux Démocrates la tactique que les Baasistes irakiens appliquent aux Américains. On n'oppose pas de résistance sérieuse face à la première grosse vague et après on les démonte pièce par pièce...

Écrit par : Géo | 22/08/2008

Manipulation des masses ?
Maintenant que vous le dites, cela expliquerait bien le caractère exagèré de la réaction américaine...
Et à part ça, les commentaires de MCR sur cette question sont simplement affligeants. Mais bon, on a les dirigeants que l'on mérite. Les Suisses ont des dirigeants grotesques. Votez socialistes, braves gens. Puisque vous voulez absolument nuire à ce pays.

Écrit par : Géo | 22/08/2008

Géo,
Voila un p'tit article, écrit le 05.08.2008...par Guy Métan...

http://geneveint.blog.tdg.ch/archive/2008/08/05/vague-de-xenophobie-antisemitisme-et-de-persecutions-religie.html

Xénophobie, antisémitisme, persecutions religieuses...en Russie...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 24/08/2008

Merci. Et à propos, avez-vous lu son point de vue sur la question géorgienne. Non ? Aucune importance, mais ne ratez pas le billet d'Eric Hoesli, qui lui connait très bien la question...

Écrit par : Géo | 24/08/2008

VD@ Vous devriez tout de même réfléchir et vous demander à quoi correspond l'attitude de certains Occidentaux vis-à-vis de la Russie, maintenant que l'URSS n'existe plus. Vous avez entendu parler d'atlantisme, cette alliance des puissances maritimes anglo-saxonnes contre les puissances continentales. Croyez-vous que cela a un rapport avec la manipulation de l'OTAN par les Américains ? Ne pensez-vous pas qu'il serait temps d'entretenir les meilleures relations possible avec la Russie, d'augmenter nos relations commerciales, économiques etc...de manière à aider cette société à évoluer de façon démocratique ?
Ou bien pensez-vous que les Slaves sont nos ennnemis par définition, comme le Juif était selon certains l'ennemi du peuple allemand ???

Avez-vous écouté cela ? http://info.rsr.ch/fr/rsr.html?siteSect=201&playerMode=normal&&bcItemId=9478553&bcid=606109&contentDisplay=

Écrit par : Géo | 25/08/2008

Mon dernier commentaire n'a pas passé.
VD@ avez-vous entendu l'interview de Jacques Simon Eggli, anciennement député libéral genevois ? Je ne pense pas différemment...
http://info.rsr.ch/fr/rsr.html?siteSect=201&playerMode=normal&&bcItemId=9478553&bcid=606109&contentDisplay=

Écrit par : Géo | 25/08/2008

A mon avis, l'islamisme a encore de beaux jours devant lui.
En tous les cas, je viens de voir le documentaire à la TSR, "Temps Présent", sur la lapidation de Doaa, kurde irakienne, documentaire qui rend quelque part hommage à Bush et la démocratie naissante.
bien sur, il y a du chemin à parcourir, la démocratie, ne s'installe pas du jour au lendemain, mais il y a des lois qui sont abolies...ce qui ne peut être que réjouissant.

La Chine a des capacités qui peuvent faire peur...plus de 1 milliard d'habitants, plein d' "ouvriers" qui émigrent en Afrique pour travailler...le communisme...

La méfiance et le doute, sauve des fois bien d'inconvénients.

Concernant votre analyse sur l'islamisme, je vous donne raison, évidemment, au vu du nombre de mes articles...

Bien à vous, madame,

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 25/08/2008

Géo, personnellement, je me suis forgé une analyse à travers les livres d'histoire, pour connaître qui parmi les grands peuples ont eu des velléités conquérantes.
Perses, égyptiens, romains, grecques, slaves, huns...
Mes ancêtres, les daces, n'ont pas envahi les autres, mais ce n'est pas pour autant qu'ils ont permis des attaques sans y répondre.
Les helvétes...également...
Vivre en paix, sans vouloir aller chercher un ailleurs hypothétiquement meilleur, comme les vikings...par exemple...

Je préfère les hébreux aux slaves, oui, l'atlantisme, oui, je connaît, d'ailleurs, je suis extrêmement content que la Roumanie a pu rejoindre cette alliance militaire, l'OTAN.

Il faut dire que le pacte Ribbentrop-Molotov est toujours en vigueur, malgré la chute du nazisme et du communisme, malgré le procès de Nuremberg...
Moscou abrite encore le trésor national du royaume de Roumanie, qu'ils ne veulent pas rendre à la Roumanie, mais qu'ils en profitent pour l'exposer dans leur musée.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 25/08/2008

Géo, petite question de géopolitique...si l'Iran possédait l'arme nucléaire, pensez-vous que les Russes et les Américains, vont s'allier, avec l'UE, si elle aurait une armée ? (en tous cas, la GB, la France et l'Italie, 3 / 27, pourrait faire partie ? )

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 02/09/2008

Victor @ Vous vous rendez compte de toutes les questions que vous posez ?
Alors :
"Les helvétes...également" Je vous rappelle l'expression "pontem rescindere" née chez César, de bello gallico...
Nos chers ancêtres ont décidé d'aller envahir leurs voisins du sud et César s'y est opposé . 50'000 morts. Peut-être faudrait-il couler quelques bateaux libyens chargés d'immigrants, cela stopperait l'immigration clandestine...

"Je préfère les hébreux aux slaves" ah bon, de quel droit ? Et au nom de quoi ?
Je ne préfère ni ceux-ci ni ceux-là. je n'ai jamais eu de problèmes avec des gens du peuple, toujours avec les gens qui ont de l'autorité...

"Il faut dire que le pacte Ribbentrop-Molotov est toujours en vigueur"
Des preuves, svp...

"Géo, petite question de géopolitique...si l'Iran possédait l'arme nucléaire,"
Je regrette de devoir vous le dire, mais les Iraniens n'auront pas l'arme nucléaire. C'est un casus belli absolu et Washington vitrifiera Téhéran sans hésitation et il ne se trouvera personne pour le leur reprocher (sérieusement...je ne parle pas de Sandro Minimo et cmj). Peut-être seront-ils assez humains pour seulement raser tout avec "seulement" les B-52.
Vous avez déjà vu un bombardement de B-52, Victor ? 2 tonnes la bombe...

Écrit par : Géo | 02/09/2008

Géo, ceux qui ont la foi ... judéo-chrétienne, savent mieux de quoi je parle, en évoquant les hébreux...
Pour le pacte...les preuves sont là...qui a récupéré ses territoires, à la fin de l'URSS, en 1993 ?

Je ne comprends pas de quel droit, vous, vous me demandez : ""Je préfère les hébreux aux slaves" ah bon, de quel droit ? Et au nom de quoi ? "

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 02/09/2008

Pour votre lien Géo, je n'ai pas pu l'écouter...souci technique...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 02/09/2008

« Lorsque Staline et Hitler ont conclu leur pacte, tristement célèbre, de 1939, l'alliance rouge-brun a constitué un danger mortel pour l'Occident et, en fait, pour la civilisation elle-même. La coalition actuelle représente la même menace, d'une manière certes moins spectaculaire, mais non moins certaine.

Et comme 7 décennies auparavant, celle-ci doit être mise en lumière, dénoncée, rejetée et vaincue » (fin de l’article de Daniel Pipes).

Il vaut maintenant la peine de reprendre l’article de Daniel Pipes, à la lumière de événements survenus en Géorgie depuis le 7 août 2008.

Un rapide survol des blogosphères gauchistes et islamistes, permet de constater que depuis l’invasion russe de la Géorgie, l’alliance islamo-gauchiste connaît un nouveau regain.

C’est à la fois choquant et éclairant.
Choquant, car il aura fallu que le régime mafio-kagébiste russe renoue avec les mauvaises habitudes, pour que l’alliance islamo-gauchiste reprenne du poil de la bête.
Eclairant, car nous sommes désormais fixés - si nous ne l’étions pas déjà auparavant - sur la nature perverse de cette alliance islamo-gauchiste.

La lutte contre les USA est le principal moteur de l’islamo-gauchisme. Autrement dit, le gauchisme et l’islamisme, n’ont pas de moteur par et pour eux-mêmes, à part la société virtuelle concentrationnaire qu’ils promettent. Leur principal moteur est l’anti-américanisme.

Ils ne bâtissent pas sur quelque chose mais contre quelque chose.
Les gauchistes et les islamistes s’imaginent qu’en collaborant, ils pourraient mettre les USA à genoux.
L’effet séducteur de l’islamisme sur le gauchisme tient au fait qu’il est question de « révolution islamique ».

C’est le mot « révolution » qui les séduit.
Je me souviens parfaitement qu’en 1979, les gauchistes ont manifesté leur enthousiasme pour la Révolution iranienne.
Parce que l'ayatollah Khomeiny a utilisé le terme « Révolution » iranienne, et non pas « Réaction », « Restauration » ou « Renouveau ».

Et puis, les islamistes et les gauchistes s’imaginent qu’ils obtiendront le pouvoir en s'unissant.

Là, c’est encore moins reluisant que pour le reste.
Car en effet, les régimes islamistes et gauchistes actuels nous donnent un avant-goût du futur paradis islamo-gauchiste.
En Iran, nous avons une théocratie intégriste, négationniste et génocidaire. A Cuba, au Nicaragua et - doucement mais sûrement - au Venezuela, nous avons des régimes autoritaires et claniques, avec les frères Castro, la famille Ortega et la bande à Chavez.
Depuis l’époque de la guerre froide, les gauchistes n’ont pas évolué.

Ils sont prêts à s’allier aux pires régimes de la planète, pourvu qu’ils puissent rester anti-quelque chose ; et pourvu qu’ils puissent atteindre l’orgasme cérébral que leur procure le mythe de la révolution.

Et c’est pourquoi, comme l’écrit Daniel Pipes, la menace alliée islamiste-gauchiste doit être mise en lumière, dénoncée, rejetée et vaincue.

Miguel Garroté

Personnellement, je rajoute que Carlos, le terroriste s'est converti à l'islam en 1975...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 02/09/2008

"Choquant, car il aura fallu que le régime mafio-kagébiste russe renoue avec les mauvaises habitudes, pour que l’alliance islamo-gauchiste reprenne du poil de la bête."
Sous-entendriez-vous par hasard que Putin et Medvedev et la direction actuelle de la Russie sont des gauchistes ?
Si c'est le cas, "ich kann nur lachen"...

Écrit par : Géo | 03/09/2008

Glucksman et BHL sont des intellectuels brillants mais ça ne suffit pour permettre de voir clair. Que de grands intellectuels se sont trompés à commencer par eux puisqu'ils ont débuté leur carrière en étant maoistes! Pour s'être foutu le doigt dans l'oeil on ne fait pas mieux et évidemment on ne peut que se méfier de leurs prévisions. Ceci dit l'attitude des russes est tout de même très inquiétante ,çà flaire un relent des années 40 très nauséabond. On a l'impression de se retrouver dans l'atmosphère étouffante des revendications scélérates et criminelles des nazis avant que tout ne bascule.
L'étouffoir de la chape de plomb du communiste qui a sévit si longtemps dans ces pays semble avoir figés beaucoup d'hommes et de femmes dans la mentalité qui prévalait il y a 60 ans . On a l'impression qu'ils n'ont rien appris que rien ne s'est passé, ils semblent ignorer la volonté des peuples européens de s'entendre, "à ne plus jamais voir çà" c'est à dire l'abomination des années 40.
Non ils semblent prêt à aller en "va en guerre".
Cela a été la même chose avec les anciens communistes de Yougoslavie. Ils sortaient d'une etreinte éculé pour remettre çà : l'épuration éthnique la guerre et tout le reste . Mais du coup ils ont vite été mis au parfum avec les réactions énergiques des européens, malheureusement arrivant bien tard.!
Pour redresser la barre avec ces gros russes tétus ce sera beaucoup plus difficile . Mais tout peut arriver avec la bêtise humaine!

Louis HERVE

Écrit par : hervé | 07/09/2008

Un article très intéressant, mais je voudrais savoir pourquoi avvtor cet article de manière agressive face à la Russie? Il n'ya rien de mal, vous n'avez pas sdelela! Ou est-ce une forme de formes subtiles de racisme?

Écrit par : coc detox drink | 11/12/2008

Vous devriez probablement améliorer votre français. La lecture aussi...

Écrit par : Géo | 11/12/2008

Je voulais dire que vous avez aussi mal lu que vous avez mal écrit. Vous n'avez pas compris. Alors il faut améliorer votre français...

Écrit par : Géo | 19/12/2008

Géo, il ne faut pas s'emporter, ce sont des messages qui ont pour seul but de faire cliquer le lecteur sur la signature, pour aller sur un autre site ... il ne faut juste pas y porter attention ... et mieux lire les signatures.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 19/12/2008

Il semblait pourtant y avoir un message...
J'ai l'air de m'être emporté ? Si vous le jugez ainsi, comment jugez vous les messages où je me fâche vraiment ?

Écrit par : Géo | 19/12/2008

Pardon, je me suis mal exprimé.
En tous les cas, ne faites pas attention, ce sont des spams.

Bien à vous,

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 19/12/2008

Les commentaires sont fermés.