05/02/2013

Mon royaume pour une pioche

Il n'est point de secret que le temps ne révèle. Ah, ça sonne bien, non? Evidemment, ça n'est pas de moi, c'est du Racine. Pourtant j'en connais pas mal qui trouvent cet alexandrin aussi parfait sur la forme que discutable sur le fond. Tu parles! disent-ils, y a des tas de trucs qu'on saura jamais! Moi-même, j'hésite. Au moment où je serais tenté de me ranger du côté des cyniques qui jurent qu'on nous cache tout, voilà que, littéralement, surgit Richard III, roi d'Angleterre.

 

Voilà l'exemple type du salopard absolu. Un monarque ignoble, bourreau d'enfants, fauteur de guerre, intriguant, difforme, presque pire que George Bush en somme. Même Shakespeare en a tiré un drame à succès, c'est dire à quel point le bonhomme était prolixe dans l'horreur. On pensait savoir tout de lui, au petit détail près qu'on ne savait pas où se trouvait son cadavre. On s'imagine qu'un cadavre de roi d'Angleterre, ça ne s'égare pas comme ça. Et pourtant, il a fallu 527 ans pour remettre la main dessus. 

 

Car on nous l'a appris cette semaine: des ouvriers ont fait la macabre et historique découverte sur un parking à Leceister, dans le centre de l'Angleterre. C'est-à-dire exactement à l'endroit où il est mort en 1485, à la bataille de Bosworth. C'est là que Henri Tudor avait définitivement gagné la guerre civile contre les Plantagenêt, la fameuse guerre des Deux-Roses. Comme on a retrouvé Richard III, on s'intéresse à lui. Et déjà on entend des historiens s'exclamer que ça n'était pas un si mauvais bougre, qu'il avait mauvaise presse mais qu'après tout c'était la guerre, etc, etc.

 

Il se trouve que notre époque est pleine de mystères soit-disant insolubles. Le 11-Septembre, l'assassinat de JFK, le groupe Bildenberg, les Illuminati, l'invention de l'Holocauste, ou plus sérieusement, la mort de la Princesse Diana. Ces questions, et tant d'autres, déchaîneront les passions jusqu'à ce qu'on les résolve. Ou pas, d'ailleurs. L'important n'est pas d'avoir des réponses. L'important est de ne pas inventer de réponses lorsqu'on en n'a pas. Parce que le pouvoir qu'apporte l'information est irrésistible. Et Richard III, d'outre-tombe, nous rappelle ceci: à toute question il existe une réponse, mais on ne vivra peut-être pas pour l'obtenir.

 

Du coup, j'ai décidé que Racine avait raison. Il n'est point de secret que le temps ne révèle. A trois essentielles conditions près, que nous apprend la découverte du cadavre de Richard III. La première condition, c'est que l'histoire est écrite par les vainqueurs. Richard III avait perdu la guerre civile, c'était donc forcément un salaud. La seconde condition, c'est qu'on doit accepter de ne pas avoir de réponse à nos questions: depuis 527 ans, beaucoup de gens sont morts certains que le corps de Richard III avait été jeté dans une rivière. Et la troisième condition, la plus importante, c'est qu'il suffit de creuser. Un jour ou l'autre, quelqu'un trouve. On savait que Richard III était mort à Leicester. Incroyable: il y était! Eh oui, il suffisait juste de creuser. Mon royaume pour une pioche!

Commentaires

C'est marrant, votre billet. Il tombe à un moment où le canton de vaud veut limiter les activités des ceux qui ont pour hobby la chasse aux trésors avec des détecteurs de métaux. La doxa des archéologues est certes bien étayée, sauf qu'on imagine mal chez nous des fouilles sauvages. Mais ce que je trouve vraiment frappant, c'est le nombre de sites qui sont connus pour avoir abrité des communautés dont on ne connait finalement pas grand'chose qui restent intouchés.
Que les archéologues suisses touchent des fonds pour aller fouiller un peu partout dans le monde - pour laisser leurs trouvailles dans des musées qui seront tôt ou tard pillés, Bagdad, Damas, l'Egypte, tous les musées d'Afrique - me titillent un peu quand on voit qu'il n'y a pas un sou ici pour fouiller des sites importants, faciles d'accès et non construits. Rien. J'en connais qui devraient faire un peu moins le guignol et la vedette à la radio et mettre un peu de son énergie débordante sur ce sujet...
Suffit pas d'avoir une pioche, faudrait vouloir s'en servir.

Écrit par : Géo | 05/02/2013

"Il se trouve que notre époque est pleine de mystères soit-disant insolubles. Le 11-Septembre, l'assassinat de JFK, le groupe Bildenberg, les Illuminati, l'invention de l'Holocauste, ou plus sérieusement, la mort de la Princesse Diana."

Je ne sais si en jouant la carte ci-dessus, vous avez tiré la bonne pioche!

Il faudra nous dire à partir de quelle partie de la phrase débute le second degré. Si ce n'est qu'à partir de "... ou plus sérieusement, ..." vous avez probablement tiré "Le Diable" avec votre "invention de l'Holocauste"!

Écrit par : Baptiste Kapp | 05/02/2013

Non, la question est : pourquoi "ou plus sérieusement, la mort de la Princesse Diana."
Vous pensez à un complot islamophobe ? anti-riches ? anti-Arabes ? Quelqu'un aurait-il payé le Paul pour qu'il se torche au whisky et fonce sur un pilier du tunnel ? C'était un kamikaze nazislamiste ?

Écrit par : Géo | 05/02/2013

excellent en effet il n'est point de secret que le temps ne révèle comme cette photo montrée sur dans un journal numérique montrant la Chine entrain de démonter des montagnes pour construire.Cette photo avait déjà paru dans les années 80 dans un journal Nature ou Géo.
Comme quoi quand on veut biaiser le lecteur non avide de curiosité intellectuelle c'est facile de l'embobiner.L'image a paru donc c'est vrai disent de nombreux lecteurs.
Ou comment la presse numérique cherche à imiter les Evangiles d'ailleurs peu crues par les mêmes qui tombent dans le piège actuel ,ne remettant jamais en cause ce qu'ils ont entendu ou lu.Mais heureusement beaucoup de jeunes sont plus crédules que leurs nombreux ainés qui boivent comme du petit lait tout ce qui est Internet.Tandis que d'autres comme le célèbre Marius font semblant d'y croire pour permettre la mutation du poisson de Marseilles transformé à nouveau en serpent des mers

Écrit par : lovsmeralda | 06/02/2013

Ah, j'oubliais :
"La première condition, c'est que l'histoire est écrite par les vainqueurs."
Ou ceux qui savent les manipuler : voir la commission Bergier...

Écrit par : Géo | 08/02/2013

Un trou dans la terre pour ne pas taire les vers de Racine qui dérangent.

Un coup de pioche dans le silence de l'histoire. Naturellement Géologique, le coup porte et résonne, ainsi sont là des inconditionnels avec leur litanie triste qui casse les pieds, pas ceux de Racine.

Richard 3, le nouvel épisode de la saga qui inspire les meilleures plumes. Vous pouvez crâner.

Écrit par : Lombric | 09/02/2013

Lombric@ Pourriez expliquer le rapport avec le dadaïsme ? Une petite synthèse à l'usage des esprits trop faibles pour vous suivre ?
De mon côté, je vous enjoins à lire l'interview de Serge Klarsfeld dans "Les Observateurs.ch"...

« La commission Bergier n’a pas travaillé, tout simplement », déclare Serge Klarsfeld sans plus de ménagements, « elle n’a fait qu’étudier les biens, et la question essentielle qui est la question de la vie et de la mort des gens est passée à l’as ».

La commission a récupéré des chiffres éculés sans prendre la peine de distinguer « qui était Juif et qui ne l’était pas », et certains de ses membres ont même laissé entendre que les Juifs refoulés « avaient perdu la vie à cause de ce refoulement ». « Or la réalité est tout autre », martèle celui qui a été présente comme un ‘militant de la mémoire‘.

Écrit par : Géo | 12/02/2013

Géo@ Adoptez un poisson, vous vous sentirez moins seul. Là, Vous comprenez?

Écrit par : Lombric | 12/02/2013

Vous avez adopté un lombric ? C'est ça, le pseudo ?

Écrit par : Géo | 12/02/2013

Les commentaires sont fermés.